Contes du Pays de Galles et Mabinogion

Armanel, conteur celte, entrelac celtique ROV

Mobiles et Smartphones : passez à l'horizontale
pour profiter pleinement du site

Raton 2dr

_La Principauté de Galles (Cymru), rattachée à la couronne britannique dès le Moyen Age, a conservé une autonomie culturelle dont l’usage du gallois (cymraeg) comme langue "semi" officielle.
_Le pays de Galles est dépositaire d’un immense corpus de traditions celtiques car c’est là que se sont réfugiés de nombreux peuples bretons, en particulier les « Bretons du Nord »  au moment des invasions saxonnes.
_Cette terre d’accueil de la celtitude est ainsi une sorte de conservatoire de coutumes et de contes populaires, passé culturel qui fut autrefois commun aux Gallois, aux Cornouaillais  et aux Bretons armoricains, peuples qu’on classe comme des «Brittons» pour les distinguer des Gaëls d’Irlande et d’Écosse.

MB CM

Contacter Armanel  Sauf mention contraire, les textes publiés sur ce site peuvent être librement reproduits à des fins non commerciales.
Merci d'en citer la source: armanel.e-monsite.com
 

Petite introduction sur les celtes       
Petite introduction sur les Mabinogion

Petite introduction sur le Pays de Galles
Nouveautés de l'année  2021  
  Branwen, fille de Llyr
Les fées et le géant
La grotte d'Arthur

La dame blanche de Castell Ogwr  
Les aigles de Snowdown
 

                             Les résumés et liens de tous les textes sont  en bas de la page.

  MABINOGION        Contes Traditionnels
MABINOGION : Cycle Arthurien
   La dame de la fontaine   Les aigles de Snowdown
La vanité est un vilain défaut
  Peredur fils d'Evrawc .
.
       Gereint, fils d'Erbin      La grotte d'Arthur
renferme un trésor bien gardé
  Kilhwch et Olwen  Les fées et le géant
Un géant décide de manger toutes les fées
  Le rêve de Rhonabwy    La Dame blanche de CASTELL OGWR 
est la gardienne d'un trésor.
MABINOGION : Les quatre branches
  Pwyll, prince de Dyved   
  Branwen, fille de Llyr   Berwyn et le cercle des fées 
Un jeune garçon entre dans la danse 

 

Branwen filler de Llyr
Résumé:
Le roi d'Irlande veut épouser Brannwen
Conte extrait du Mabinogion
BENDIGEID VRAN, fils de Llyr, était le Haut-Roi de toute l’île de Bretagne, dignité suprême confirmée par le port de la couronne de Londres. 
Une après-midi, Bendigeid Vran  tenait sa cour à Harlech, près d’Ardudwy au Pays de Galles. Assis sur le rocher de Harlech, il observait la mer. Autour de lui se trouvaient son frère Manawyddan, fils de Llyr, ses demi-frères du côté de sa mère, Nissyen et Evnissyen, et de nombreux nobles, comme il sied à un roi d’être entouré. Ses deux demi-frères étaient les fils d'Eurosswydd et de sa mère, Penardun, fille de Beli, fils de Manogan. L'un de ces jeunes hommes, Nissyen, était un homme bon et de nature douce, qui maintenait la paix dans sa parenté, et réconciliait les membres de sa famille quand leurs colères les divisaient. L'autre, Evnissyen, provoquait des conflits entre ses deux frères même lorsqu'ils étaient parfaitement en paix

 
Les aigles de Snowdown
Résumé:
La vanité est un vilain défaut
Il y avait autrefois deux rois qui étaient bons amis et qui s’appelaient Nynniaw et Pebiaw. Un soir d’été, tous les deux se promenaient sur la montagne admirant les étoiles qui brillaient dans le ciel. Soudain, Nynniaw s’arrêta, contempla la voûte étoilée un long moment, puis, se retournant vers Pebiaw, lui dit d’un ton hautain : 
_ « Quel beau royaume que le mien ! » 
_ « De quel royaume parles-tu ? » demanda Pebiaw. 
_ « Du ciel tout entier ! » répondit Nynniaw. 
_ «  Mais en fin Nynniaw ! » s’écria Pebiaw, « je ne comprends pas ce dont tu veux parler ». 
_ « Ce n’est pas difficile, pourtant, répondit Nynniaw, le ciel que je regarde et que tu peux voir est tout à moi, et tu ne verras jamais de royaume plus beau et plus étendu que celui-ci ! 

 
Les fées et le géant
Résumé:
Un géant sème la panique parmi les fées

Il faut que vous sachiez qu’à cette époque-là tout le pays de Galles regorgeait de fées et d’êtres fantastiques, et de tout le pays de Galles, c’est dans la vallée de Rhymney qu’il  y avait le plus de fées : Car c’est là qu’elles se trouvaient le plus heureuses. Toutes les nuits où la lune brillait dans le ciel, on les voyait danser et chanter joyeusement sur la lande, et les habitants du pays se seraient bien gardés de leur causer le moindre tort tant elles étaient estimées et répandaient leurs bienfaits à ceux qui étaient dans le besoin

La grotte d'Arthur
Résumé:
La grotte d'Arthur renferme un trésor.
Un bouvier gallois était allé conduire son troupeau à Londres. Il en profita pour visiter la ville et il marchait tranquillement en s’aidant d’un bâton de coudrier qu’il avait amené du  pays. Comme il traversait la Tamise sur le pont de Londres, il fut abordé par un homme vêtu tout de noir. 
_ « D’où viens-tu ? » Lui dit l’homme en le regardant droit dans les yeux. 
Le bouvier lui répondit aimablement, lui expliquant où il habitait et ce qu’il y était venu faire
   
La Dame Blanche de Castell Ogwr 
Résumé:
La Dame blanche est la gardienne d'un trésor.
 

Il y avait autrefois un  fantôme qui rôdait à travers les ruines du château qui surplombe Ogmore by the sea, les nuits de pleine lune, et qui chantait tristement. On l’entendait parfois depuis le village, et  tous les habitants se terraient chez eux de peur que le fantôme, qu’on

appelait Y Ladi Wen, (c’est-à-dire la Dame Blanche), ne vienne frapper à la porte de leur maison. Et pourtant, plus d’un villageois aurait bien voulu parler à cette Dame Blanche, et lui faire révéler son secret : on savait en effet qu’elle était la gardienne du trésor enfoui depuis des siècles quelque part dans les ruines du château.

 
KILHWCH et OLWEN         Mabinogion   
Résumé:
Arthur va aider son cousin à se marier
Conte extrait du Mabinogion
  Kilydd le fils du prince Kelyddon désirait prendre femme et il choisit Goleuddydd, la fille du prince Anlawdd. Après leur mariage, le peuple se mit à prier afin qu’ils aient un héritier. Et grâce aux prières du peuple, ils eurent un fils. Mais, pendant sa grossesse Goleuddydd fut frappée de démence et s’est mise à errer à travers le pays sans jamais se poser nulle part. Cependant lorsque le temps de la délivrance arriva, la raison lui revint. Goleuddydd se rendit alors sur une montagne où un homme gardait un troupeau de porcs. A la vue de ce troupeau de porcs, Goleuddydd fut prise d’une peur panique qui déclencha le travail, et elle accoucha d’un garçon. Le porcher prit le garçon et le présenta au palais où il fut baptisé et reçut le nom de Kilhwch, parce qu'il était né au milieu des truies. Néanmoins comme le garçon était de noble lignée, et cousin d'Arthur, il fut confié à une nourrice.
 
Le rêve de Ronawby         Mabinogion   
Résumé:
Lors d'une quête, Ronawby s'endort et a une vision.
Conte extrait du Mabinogion
  Madawc, fils de Maredudd, règnait sur Les Powys dont les frontières s’étendaient de Porfoed à Gwauan, dans les hautes terres d'Arwystli. A cette époque, il avait un frère, nommé Iorwerth, fils de Maredudd, d’un rang inférieur au sien. Iorwerth en était très chagriné et jaloux des honneurs et du pouvoir dont jouissait son frère, et qu'il ne partageait pas. Un jour, Iorwerth réunit ses pairs et ses frères adoptifs, et prit conseil auprès d’eux afin de chercher à résoudre cette injustice. Ils décidèrent d'envoyer une partie d’entre eux en ambassade afin de demander une audience pour lui. C’est ainsi que Madawc proposa à Iorwerth la charge de grand chambellan du royaume et d’obtenir ainsi les chevaux, les armes et les honneurs dus à sa charge. Mais Iorwerth déclina cette offre
 
Gereint, fils d'Erbin          Mabinogion   

Gereint, fils d'Erbin 
Une page du Mabignogon.

Lord blackwood, Mabinogion, contes celtes, conteur celte,

 

Arthur tenait habituellement sa cour à Caerlleon upon Usk. Il l'y tint sept fois de suite à Pâques et cinq fois de suite à Noël. Une fois même, il l'y tint à la Pentecôte: Caerlleon était, en effet, de tous ses domaines, l'endroit dont l'accès était le plus facile, tant par mer que par voie terrestre. Neuf rois couronnés, ses vassaux, y séjournaient, ainsi que beaucoup de comtes et de barons.
Le mardi de la Pentecôte, comme Arthur était assis à la table du banquet, entra un grand jeune homme blond habillé d’une robe et d’un surcot de brocart diapré, une épée à poignée d'or pendue à son cou, et deux chaussures basses en cuir à ses pieds. Il se présenta devant Arthur. 
_ « Je vous salue, Sire, » dit-il.
_ « Que Dieu te le rende, » dit Arthur ; « sois le bienvenu en son nom. Apportes-tu des nouvelles fraîches ? » 
_ « En effet, Sire. »
_ « Mais, dis-moi, je ne te
connais pas. » 

 
Pwyll, prince de Dyved     Mabinogion  

Résumé:
Pwyll, prince de Dyved va se marier et avoir un fils.

Lord blackwood, Mabinogion, contes celtes, conteur celte,

  Pwyll, prince de Dyved , régnait sur les sept provinces de ce pays. Alors qu’il séjournait à Narberth, sa résidence principale, il eut envie chasser à Glynn Cuch. Il partit le soir même d’Arberth et passa la nuit à Llwyn Diarwya. Le lendemain il se leva à la pointe du jour et se rendit à Glynn Cuch pour y lâcher ses chiens à travers bois. Avec son cor, il sonna le rassemblement, s’élança pour la chasse à la suite de ses chiens et perdit bientôt ses compagnons. Comme il écoutait ses chiens, il entendit ceux d’une autre meute; les aboiements n’étaient pas les mêmes et cette deuxième meute s’avançait en direction de la sienne. 
Une clairière s’offrait à sa vue, et, au moment où sa meute apparaissait sur la lisière de la clairière, Pwyll aperçut un cerf fuyant devant l’autre meute. Pwyll arriva au milieu de la clairière lorsque la meute qui poursuivait le cerf atteignit celui-ci et le terrassa. Pwyll observait la couleur de ces chiens sans s’intéresser au cerf : Ils étaient d’un blanc éclatant et lustré, et avaient les oreilles rouges, d’un rouge aussi luisant que la blancheur de leur corps. Pwyll s’avança vers les chiens, chassa la meute qui avait tué le cerf et appela les siens à la curée. 
Alors qu’il s’occupait de ses chiens, Pwyll vit surgir un chevalier monté sur un grand cheval gris pommelé, un cor de chasse passé autour du cou, portant un habit de chasse de laine grise.
Le chevalier s’avança vers Pwyll et lui parla
ainsi :
 
Peredur fils d'Evrawc            Mabinogion

Résumé:
Conte extrait du Mabinogion

Lord blackwood, Mabinogion, contes celtes, conteur celte,

 

Le comte Evrawc qui possédait le comté du Nord avait sept fils. Ce n'était pas de ses domaines qu’Evrawc s’enrichissait, mais par les tournois, les guerres et les combats, et, comme il arrive bien souvent à ceux qui mènent une telle vie, il fut tué, ainsi que six de ses fils. L’unique survivant s'appelait Peredur; c'était le plus jeune et il n'avait pas l'âge de participer aux combats ni à la guerre; autrement, il eût été tué comme son père et ses frères. Sa mère, femme avisée et intelligente, réfléchit beaucoup au sujet de son fils et de ses domaines. Elle finit par décider de fuir dans le désert et la solitude, loin des lieux habités. Elle ne garda pour compagnie que des femmes, des enfants et des hommes humbles et réfractaires au métier des armes. Personne n’avait le droit d’apporter des armes ou de faire venir des chevaux là où Peredur vivait, de peur qu'il n'y prît goût.

 
Berwyn et le cercle des fées          

Résumé:
Un jeune pâtre aperçoit des petits êtres et va danser avec eux...

Un jour, il y a très longtemps de ça, Berwyn, un jeune garçon d'environ douze ans qui vivait à la ferme avait mené le troupeau de moutons de son père sur les pentes des colline des Preseli Mountains, près du village de Crymych, dans le Pembrokeshire. Quand il fut arrivé à la pâture, il y avait encore un peu de brouillard qui restait accroché au sommet de la montagne, et Berwyn essayait de voir d’où était venu ce brouillard car les anciens du village disaient que si le brouillard venait du côté de Pembroke, il ferait beau, mais s’il venait du côté de Cardigan, il ferait mauvais.

Pendant qu' il regardait autour de lui ce paysage tranquille et silencieux où rien ne bougeait jamais, même si le vent soufflait à décorner les boeufs, il sursauta de surprise en apercevant sur les pentes du Grand-Freni, un groupe de gens qu’il croyait bien être des soldats, en train de se mettre en cercle, comme pour faire un exercice militaire. Mais Berwyn qui connaissait bien les habitudes des soldats à force de les voir se déplacer dans la région se dit en lui-même qu’il était trop tôt dans la journée pour que ceux-ci soient déjà arrivés là. Laissant le troupeau de son père brouter tranquillement sous la garde de ses chiens, Berwyn marcha silencieusement en direction de cette troupe car il aimait bien les discussions des soldats qui se racontaient leurs souvenirs de campagne à travers le monde, mais quand il fut assez près, il constata que ce n’étaient pas des soldats qu’il voyait, mais des individus appartenant au peuple des lutins et des fées. qui étaient occupés à danser en rond, sans se soucier de ce qui se passait autour d
’eux.
 
La dame de la fontaine            Mabinogion

Résumé:
Conte extrait du Mabinogion

Lord blackwood, Mabinogion, contes celtes, conteur celte,

Le Roi Arthur était assis sur son trône en velours vert, recouvert d'un plaid cramoisi et d'un coussin rouge vif, à Caerlon sur Usk (Camelot), entouré de quelques chevaliers: Urien le fils d'Owain, Kynon le fils de Clydno, Kai fils de Kyner , et de Gwenhwyvar (Guenièvre) et ses servantes qui brodaient près de la fenêtre. 

Comme il était fatigué il annonça qu'il allait des coucher, et proposa à ses chevaliers d'attendre son réveil en écoutant des contes et en prenant une collation. Dès qu'il se fut endormi, ses chevaliers se rendirent à la cuisine pour se charger de victuailles. Après avoir mangé des escalopes grillées et bu de l'hydromel dans une coupe en or, les chevaliers demandèrent à Kinon, le plus âgé d'entre eux de les émerveiller avec un conte.

Kinon commença en ses termes  :

Comme vous le savez je suis fils unique, et j'ai été indépendant dès ma prime jeunesse. Mon audace et ma bravoure sont connues de tous. Je pensais qu'il n'y avait aucune entreprise dans le monde trop puissante pour moi, et après avoir réalisé tout un tas d'aventures merveilleuses et dangereuses en mon propre pays, j'ai décidé de voyager à travers les déserts et les contrées éloignées et il advint que j'arrivai dans la vallée la plus belle du monde au milieu d'arbres magnifiques et au bord d'une rivière translucide... 

 

............................................Armanel, conteur celte, entrelac celtique ROV1

Date de dernière mise à jour : 27/06/2021