Descriptif des Cornouailles

le Kernow (celte) ou Cornwall (Anglais) est tparfois appelé
Cornouaille Anglaise et parfois Cornuailles Anglaises.
 

Histoire de la  Cornouaille 

800px arms of the duchy of cornwall variant 1 svg.............................

L'occupation humaine de la Cornouaille a commencé il y a environ 10 000 ans après la fin de la dernière période glaciaire.  Au premier siècle avant notre ère, la langue parlée était le breton commun qui deviendra langue cornique.  Après une période de domination romaine, la Cornouaille a entretenu des relations étroites avec la Bretagne, le Pays de Galles et le sud de l'Irlande. 
En 1337, le titre de duc de Cornouailles a été créé par la monarchie anglaise, qui a ainsi pris le contrôle de son produit le plus important, l'étain, et sous Henri VIII, la plupart des privilèges de l'autonomie de la Cornouaille ont été supprimés par l'Angleterre.

À la fin du XVIIIe siècle, la langue cornique a connu un déclin marqué, amplifié par le déclin de l'exploitation minière en Cornouaille qui a entraîné une émigration de masse à l'étranger de la diaspora cornouaillaise. 

L’histoire médiévale de la  Cornouaille , en particulier les premières références à un roi de Cornouaille nommé Arthur , ont figuré dans des œuvres légendaires antérieures aux légendes arthuriennes de la matière de Bretagne.

 

Âge de pierre 
La  Cornouaille  n'était occupée que sporadiquement au Paléolithique. Les hautes terres de la  Cornouaille  ont été les premières colonisées, car la végétation exigeait peu de défrichement. De nombreux mégalithes de cette période existent.

 

Âge du bronze 
Vers 1600 avant notre ère, la  Cornouaille  a connu un boom commercial grâce à l'exportation d'étain à travers l'Europe. L'étain était nécessaire pour fabriquer du bronze à partir de cuivre.

 

Âge du fer 
Vers 750 avant notre ère, l’âge du fer permet une plus grande étendue de l'agriculture grâce à l'utilisation de nouvelles charrues et haches en fer. 

Au cours de l’âge du fer britannique, la  Cornouaille, était habitée par des Celtes connus sous le nom de Britanniques. La langue celtique parlée à l'époque, le breton commun, s'est finalement développée en plusieurs langues distinctes, dont le cornique.

Dés le IVe siècle avant notre ère le géographe grec Pythéas  avait abordé la Cornouaille:
“Les habitants de cette partie de la Grande-Bretagne préparent l'étain, en travaillant très soigneusement la terre dans laquelle il est produit ... Ici, les marchands achètent l'étain des indigènes et le transportent en Gaule, et après avoir voyagé par voie terrestre pendant une trentaine de jours, ils apportent enfin leurs charges sur chevaux à l'embouchure du Rhône".

Armes cornwall county

Toponymie 
Vers le Ve siècle la tribu des Cornovii  est l'origine du mot Curnow utilisé pour les Cornouailles (en langue cornouaillaise). 

Le nom anglais, Cornwall, vient du nom celtique (corn), auquel le vieil anglais mot Wealas « étranger » est ajouté. les Cornouailles étaient connues par les Anglo-Saxons comme " West Wales", pour la distinguer de "North Wales" (Pays de Galles d'aujourd'hui). 

260px cornwallkernowmappa

Périodes post-romaines et médiévales 
Après le départ des romains de Grande-Bretagne vers 410, le Devon et les Cornouailles ont fondé le royaume de Dumnonie  qui avait des contacts culturels étroits avec l'Irlande, le Pays de Galles, la Bretagne  et Byzance.

Les premiers siècles après le départ des Romains sont connus comme  « l'âge des saints », et ont connu un renouveau de l'art celtique en l'Irlande,  Pays de Galles, Écosse, Bretagne et au-delà. 


En 1013, le Wessex a été conquis par une armée danoise qui n'a cependant pas annexé les Cornouailles, le Pays de Galles et l'Écosse, les autorisant à se gouverner en échange d'un paiement annuel d'hommage. 

La  Cornouaille   a été absorbée par l’Angleterre sous le règne d’Edward le Confesseur (1042-1066)
La langue cornique a continué d'être parlée, et a acquis un certain nombre de caractéristiques distinctes du breton. 

Capture1

Après la conquête normande (1066–1485), Cadoc a été nommé premier comte de Cornouailles par Guillaume le Conquérant.

La tendance générale à la centralisation sous la dynastie Tudor a commencé à saper le statut distinctif de Cornwall. 

La rébellion des Cornouailles de 1497 trouve son origine parmi les mineurs d'étain de Cornouailles qui s'opposent à l'augmentation des impôts par Henri VII pour faire la guerre à l’Écosse. 
Les Cornouailles se sont également soulevées lors de la rébellion du livre de prières de 1549, qui a introduit l'utilisation obligatoire du livre protestant de prière commune. La  Cornouaille  étant catholique, la loi a été doublement mal ressentie parce que le livre de prières était en anglais et que la plupart des Cornouaillais parlait la langue cornique. Vingt pour cent de la population des Cornouailles aurait été tuée en 1549 

 

Guerre civile anglaise (1642-1649) 
La  Cornouaille  a joué un rôle important pendant la guerre civile anglaise ; les Cornouaillais considéraient le roi comme le protecteur de leurs droits et privilèges ducaux. . Les forces parlementaires ont envahi la  Cornouaille  à trois reprises et incendié les archives du Duché

 

Tsunami de 1755 
Le 1er novembre 1755 un tremblement de terre de Lisbonne a provoqué un tsunami sur la côte des Cornouailles. L'épicentre était à environ
400 km au large du cap Saint-Vincent sur la côte portugaise, à plus de1 600 km au sud-ouest de Lizard Point. À St Michael's Mount, la mer s'est levée très rapidement de 1,8 m, puis a reflué tout aussi rapidement, et a continué de monter et de descendre pendant cinq heures. La mer s'est élevée à 2,4 m à Penzance et à 3,0 m  à Newlyn.

1024px flag of cornwall svg

Extraction de l'étain 
Les Cornouailles étaient les experts mondiaux de l'exploitation minière, une école des mines a été créée en 1888.

Quand les réserves d'étain commençèrent à s’épuiser, de nombreux Cornishmen ont émigré vers des endroits tels que les Amériques, L'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud où leurs compétences étaient recherchées.

Depuis le déclin de l'extraction de l'étain, de l'agriculture et de la pêche, l'économie de la région est devenue de plus en plus dépendante du tourisme

 

La contrebande
La contrebande  a été florissante fin du XVIIIe siècle - début du XIXe siècle. Les taxes et autres droits sur les marchandises ont conduit à utilisaer la côte déchiquetée du comté comme point de débarquement pour les marchandises passibles de droits. Les articles les plus prisés étaient le brandy, la dentelle et le tabac, importés d'Europe. 

Au 19e siècle, environ 10 000 personnes, y compris des femmes et des enfants était soupçonnés de participer à la contrebande. 

 

Date de dernière mise à jour : 09/05/2021